2023-10-11T10:06:26Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20municipal/CM0912023/conseilmunicipal800.webp

L'essentiel du Conseil municipal du 30 juin 2023

Actualités Publié le 11 octobre 2023

Le 30 juin 2023, les élus se sont réunis à l'Hôtel de Ville de Nantes pour le quatrième conseil municipal de l'année. Au programme : le compte administratif 2022, les nouvelles solidarités, le lancement de la construction d'une nouvelle école...

Chaque conseil est accessible en direct et vous pouvez commenter sur Twitter avec le hashtag #Directnantes

Revisionnez la séance du conseil municipal du 30 juin 2023 :

À savoir

Les élus prennent la parole suite à la mort de Nahel et aux nuits d’émeutes

Les élus prennent la parole suite à la mort de Nahel et aux nuits d’émeutes

La mort du jeune Nahel lors d’un contrôle de police mardi dernier a provoqué des violences et dégradations à Nantes comme dans toute la France. Face à cette situation, le Conseil municipal s’est ouvert ce matin par des prises de paroles et un appel au calme. « J’ai avec vous tous, ce matin, une pensée forte pour Nahel, pour sa famille et ses proches. Justice et vérité, c’est ce que la République leur doit désormais. Je sais la colère et le profond sentiment d’injustice qui s’exprime » a déclaré Johanna Rolland, maire de Nantes. « Les violences de ces dernières heures sont intolérables, insupportables et nuisent d’abord aux habitants et aux familles des quartiers populaires. Il y a urgence à retrouver le chemin de l’apaisement et du dialogue, avant que la spirale de la violence ne débouche sur encore plus de malheur. Comme mes collègues maires, partout en France, j’appelle clairement au retour au calme. Mais le retour au calme ne se décrète pas, il se construit, chacun doit y prendre sa part et sa responsabilité. »

Un vœu pour mieux accompagner les enfants en situation de handicap

Un vœu pour mieux accompagner les enfants en situation de handicap

Bassem Asseh, Premier adjoint délégué au Dialogue Citoyen, a ouvert le Conseil municipal en relayant une interpellation du collectif de parents « Handicap 44 en danger » intitulée : « Pas d’enfant sans solution adaptée ». Ce collectif alerte sur le manque de place d’hébergement ou d’accompagnement pour les enfants et les adultes en situation de handicap sévère ou complexe sur notre territoire. Près de 2100 familles du département, dont 900 enfants, sont en attente de places et ces difficultés ont des impacts importants sur leur bien-être et sur celui des proches aidants. « En tant qu’élus du conseil municipal de Nantes, nous réclamons au gouvernement un plan d’urgence pour apporter des réponses concrètes et adaptées aux enjeux de notre territoire au regard de la croissance démographique du département et des besoins identifiés par les collectivités, l’Agence Régionale de Santé et les acteurs du champ médico-social », a déclaré Bassem Asseh. Déjà fortement engagée sur le sujet auprès des différents institutions partenaires (ARS, Education nationale, IME, AESH), la Ville demande au gouvernement de prendre des mesures concrètes. Parmi elles, créer des places supplémentaires dans les établissements médico-sociaux, offrir un mode d’accueil adapté à chaque situation et créer une véritable coopération État/collectivités pour offrir une réelle continuité éducative aux élèves porteurs de handicaps.

100 actions concrètes pour les solidarités

100 actions concrètes pour les solidarités

« De plus en plus de ménages ont basculé dans la précarité. Si nous ne voulons pas laisser personne au bout du chemin, il faut agir maintenant ». C’est en ces termes qu’Abassia Hakem, adjointe à la Ville de Nantes en charge des solidarités et de l’inclusion social a présenté la stratégie de la collectivité pour améliorer les conditions de vie des Nantais. 7 engagement clés vont guider son action, parmi eux : lutter contre la précarité financière, renforcer l’accès aux droits, mieux accompagner la santé mentale ou lutter contre l’isolement. Au total, 2,35 millions d’euros seront déployés pour financer 100 actions concrètes menées sur le territoire. Pour être pertinent et efficace, ce plan d’action a été soigneusement coconstruit avec les habitants, les associations et les professionnels du territoire pendant les Assises des solidarités, en 2022. D’ici 2026, on verra donc se déployer 3 nouveaux guichets d’accueil et d’accès aux droits, l’ouverture d’une maison de la longévité pour les seniors ou encore une coopérative nantaise des nouvelles solidarité.

Plus d'infos
Un centre de santé au Breil

Un centre de santé au Breil

30 000 euros de subvention pour son fonctionnement et 40 000 pour le financement des travaux d'aménagement. Ce sont les montants octroyés par la Ville de Nantes pour le projet de centre de santé participatif du Breil. Ce dernier, géré par l'association Accompagnement Soins et Santé, se situera au 2 rue de la Jalotterie et regroupera de nombreux professionnels : médecins généralistes, infirmiers, psychologue, médiateur en santé... Après les maisons de santé de Bellevue et de Nantes Nord, cet équipement permettra de réduire les inégalités en santé, encore trop présentes dans les quartiers prioritaires. 

Plus d'infos
Compte administratif : 116 Millions d’euros d’investissements en 2022

Compte administratif : 116 Millions d’euros d’investissements en 2022

Le Conseil municipal a voté le compte administratif de l’année précédente, c’est à dire le budget réel, calculé au centime près, des recettes et des dépenses effectuées. L’année 2022 a été marquée par une reprise économique (suite à la fin de la période Covid) et une hausse des recettes de fonctionnement grâce à des ressources fiscales dynamiques (+10,4%), une hausse des subventions de la Métropole (+4,3 M€, +10,2 %) et une forte dynamique démographique (+ 5 200 habitants). Cette bonne santé financière a permis à la ville de réaliser plus de 116 M€ d’investissement en 2022 (+15 % par rapport à 2021) soit 358€ par habitant. Un record. En tête des investissements : l’éducation (66,6 M€), les sports (12,4 M€) et la culture (7,3 M€) témoignent des grandes priorités du mandat : favoriser la justice sociale et l’égalité.

Plus d'infos
40 000 € supplémentaires pour les commerces nantais

40 000 € supplémentaires pour les commerces nantais

Boutiques, hôtels, bars et restaurants… Les commerces nantais sont le cœur battant de la ville. Après une période difficile pendant la crise sanitaire, la fréquentation du centre-ville est en hausse (+6 % sur les mois d’avril et de mai par rapport à 2022). Pour continuer d’accompagner les commerces, la ville a débloqué des actions supplémentaires. Notamment 40 000 euros de subventions pour Plein Centre, l’association des commerçants du centre-ville de Nantes. La structure aura pour mission d’embellir les rues de Nantes. La Ville a également prévu une campagne de promotion du centre-ville sur son réseau d’affichage, l’édition d’un guide sur le commerce de centre-ville ainsi qu’un soutien aux projets d’embellissement des rues dans les 11 quartiers nantais. En parallèle, le programme d’animation du centre-ville, amorcé avec l’inauguration de Feydeau-Commerce et Débord de Loire, continuera toute l’année avec le Voyage à Nantes, la coupe du monde de rugby et le prochain spectacle de Royal de luxe... « Mon ambition, c’est de continuer à créer au quotidien, avec nos partenaires économiques que je salue, un cadre et des conditions favorables au commerce de centre-ville » a rappelé Johanna Rolland, maire de Nantes.

Plus d'infos
Samuel Paty et des citoyennes engagées pour dénommer de nouvelles rues

Samuel Paty et des citoyennes engagées pour dénommer de nouvelles rues

La Ville de Nantes s’est engagée à renforcer l’égalité entre les femmes et les hommes « pour faire évoluer les regards et lutter contre les discriminations. » Pour le mandat 2020-2026, Nantes a pour ambition d’être la première ville non-sexiste d’ici à 10 ans. Pour y parvenir, elle agit contre les stéréotypes et « valorise la place des citoyennes de l’histoire oubliées ou invisibilisées. »
Le Conseil municipal a proposé de dénommer un équipement public et 15 voies publiques et privées de noms de femmes citoyennes ayant marqué l’histoire. Le nom de Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie et d’enseignement moral et civique, assassiné en 2020 pour avoir enseigné et défendu les valeurs de la République, a également été donné lors de ce Conseil. Ces dénominations de rues et d’équipements publics sont en lien avec l’histoire de la ville et des quartiers.
 

Plus d'infos
L'école de la Chauvinière agrandie et modernisée

L'école de la Chauvinière agrandie et modernisée

A Nantes Nord, l'école de la Chauvinière va subir une restructuration d'ampleur à partir du printemps 2024. Sa capacité d'accueil va passer de 3 à 7 classes maternelles et de 8 à 14 classes élémentaires (dont une classe Unité localisée pour l'inclusion scolaire - ULIS). Les élèves bénéficieront à terme d'un nouveau restaurant scolaire, de locaux dédiés à la santé scolaires et d'une cour réinventée qui accordera plus de place à la nature, favorisera l'accessibilité et l'égalité filles / garçons. Livraison prévue fin 2026 pour une enveloppe prévisionnelle de 19,12 M€

Plus d'infos
Deux nouveaux espaces verts dans le centre de Nantes

Deux nouveaux espaces verts dans le centre de Nantes

Plus de nature en ville. C’est l’engagement pris par la Ville de Nantes pour enrichir encore son « capital vert ». Trois délibérations, adoptées vendredi 30 juin en conseil municipal, traduisent concrètement cette politique,  notamment la création d’un nouvel espace vert (1 M€) dans le quartier Saint-Félix et la mise en valeur des jardins ceinturant le Musée Dobrée, incluant le renouvellement des végétaux et l’installation de nouveaux jeux d’enfants. « Ces poumons verts contribueront à améliorer la qualité de vie et à renforcer le lien social dans les quartiers, en offrant aux Nantaises et aux Nantais de nouveaux lieux de respiration, de détente et de loisirs au cœur de la ville », souligne Cécile Bir, adjointe à la maire de Nantes chargée des parcs et jardins. Pour renforcer la sensibilisation des Nantaises et des Nantais à la préservation de la biodiversité, la Ville a par ailleurs renouvelé son soutien à huit associations naturalistes locales, en leur allouant des subventions de fonctionnement d’un montant total de 29 350 euros.

Plus d'infos

L'essentiel des conseils municipaux précédents