2024-07-09T10:33:14Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/sports/jo%20saga%20nantais/jo1984fcn800.jpg

La saga des Nantais olympiques

ActualitésPublié le 09 juillet 2024

Depuis l’avènement des JO modernes, des Nantais se sont illustrés. Ils sont plusieurs à être montés sur le podium et certains ont même décroché l'or !

De retour de Los Angeles, trois Canaris en or © Archives Presse-Océan
De retour de Los Angeles, trois Canaris en or en 1984. © Archives Presse-Océan

En 1896, les premiers Jeux modernes se déroulent à Athènes, berceau antique de l’olympisme. Il faut attendre Stockholm en 1912 pour voir les premiers athlètes nantais participer. En athlétisme, Julien Boullery échoue à se qualifier pour la finale du 100 m. Mais les frères Jacques (barreur), Amédée et Gaston Thubée remportent une médaille d’or en yachting sur un 6 m, le bateau Mac Miche : c’est le premier titre olympique nantais ! En 1924 à Paris, Joseph Perotaux, du Cercle de l’épée de Nantes, décroche la médaille d’or avec l’équipe de France de fleuret. À Berlin, en 1936, Charles des Jamonières est médaillé de bronze au pistolet libre à 50 m.

Jeu à la nantaise en or

Après-Guerre, les JO prennent une nouvelle dimension avec l’avènement de la télévision. À Rome, en 1960, où les jeux sont retransmis pour la première fois en direct en eurovision, les rameurs du Cercle de l’aviron de Nantes (CAN), Michel Viaud et Alain Bouffard, se classent 4èmes avec le huit. À Tokyo, en 1964, Marlène Ganguio et Danielle Guéneau, du Stade nantais athletic club (SNAC), sont finalistes (et 8èmes) du 4x100 m. En 1968, à Mexico, le rameur Yvon Petit (CAN) se classe 7e avec le quatre sans barreur. Georges Guelzec, en gymnastique, participe au JO de Munich 1972. Il deviendra plus tard dirigeant international de la discipline.      

Los Angeles 1984 : coup d’éclat historique de l’équipe de France olympique de football où figurent José Touré, Michel Bibard et William Ayache (FC Nantes). Les trois joueurs sont sacrés champions olympiques avec les Bleus entraînés par Henri Michel, ancien capitaine des Canaris. Avec cette touche nantaise, ils battent le Brésil 2-0 dans l’enceinte du Rose Bowl de Pasadena, devant plus de 100 000 personnes. Le football offre ainsi à la France sa première médaille d’or dans un sport collectif. Et c’est depuis le seul titre de la France dans cette discipline. En voile, Luc Pillot, ex chargé du sport de haut niveau à l’Université de Nantes, obtient le bronze en 470. Il décroche l’or quatre ans plus tard à Séoul.

Barcelone 1992 : les Jeux paralympiques permettent au pongiste Gilles de la Bourdonnaye de conquérir ses premières médailles : argent en individuel, argent par équipes et bronze en individuel open ! À Atlanta 1996, l'aviron nantais fait son grand retour sur un podium olympique : Olivier Moncelet (CAN) décroche l'argent avec le quatre sans barreur tricolore.

Les années 2000, de Sydney à Tokyo

À Sydney, en 2000, c'est la consécration pour le rameur du Cercle de l'aviron de Nantes, Yves Hocdé, qui devient champion olympique avec le quatre sans barreur poids légers tricolore. 2004 : c’est le grand retour des JO à Athènes. Aux Jeux paralympiques, Damien Seguin remporte l’or en voile. Philippe Révillon, en obtenant trois médailles en natation, une en argent et deux en bronze, confirme ce qu'il avait laissé entrevoir à Sydney avec le bronze. En 2008 à Pékin, les athlètes nantais ramènent cinq médailles. Une belle moisson où seul l’or manque. Julien Bontemps obtient une médaille d’argent en planche à voile. Damien Seguin parvient à décrocher l’argent. L’handi-pongiste Audrey Le Morvan, s’illustre avec une médaille de bronze par équipe. Et Ronan Pallier avec le bronze sur le relais 4x100m en athlétisme.

Aux JO de Londres 2012, en Finn, le skipper du SNO Jonathan Lobert grimpe sur la troisième marche du podium. À Rio 2016, Guillaume Raineau (CAN), par ailleurs agent technique municipal, décroche une médaille de bronze en aviron. Déjà double champion paralympique à Athènes et Pékin, Damien Seguin remporte de nouveau l'or dans la baie de Rio. À Tokyo, en 2021, Blandine Dancette décroche l’or avec l’équipe de France handball : une consécration pour la joueuse des Neptunes de Nantes, au moment de prendre sa retraite sportive.

Le saviez-vous ?

Noël Vandernotte, le plus jeune médaillé olympique français !
Berlin 1936. Premier acte de gloire du CAN, le Cercle de l’aviron de Nantes : le quatre barré composé de Fernand et Marcel Vandernotte, Jean Cosmat et Marcel Chauvigné avec pour barreur Noël Vandernotte (neveu de Fernand et Marcel), obtient la médaille de bronze. Une heure plus tard, le jeune rameur est de nouveau sur la troisième marche du podium avec le deux barré français. Noël a 12 ans seulement !  Il devient le plus jeune athlète français médaillé aux JO – un exploit jamais égalé depuis – et l’un des plus précoces dans l’histoire des Jeux modernes. Il décède en juin 2020, à l’âge de 96 ans.